À la Une! Une recherche pilotée par les producteurs

Dans cette section, vous pouvez trouver de nouveaux matériaux qui ont été publiés sur le thème d’ «Une recherche pilotée par les producteurs», depuis la date de l’événement. Nous sélectionnons continuellement de nouvelles publications et d’articles qui contribuent aux les points politiques abordées dans cette briefing.

Étude sur les impacts de la recherche axée sur les agriculteurs soutenue par des organisations de la société civile [EN]
Programme de recherche du CGIAR sur les systèmes agricoles aquatiques.,Wettasinha C, Waters-Bayer A, van Veldhuizen L, G et Quiroga Swaans K,  2014.
Beaucoup des efforts pour transformer les connaissances scientifiques en agriculture durable et la gestion des ressources naturelles (GRN) ont apporté que des avantages limités à de petits exploitants, y compris les pêcheurs, gardiens de bétail et autres utilisateurs des ressources. Les bailleurs de fonds, les décideurs et les organisations de la société civile (OSC) pressent la recherche agricole formelle et le secteur de développement (ARD) pour faire ses recherches plus directement utiles aux petits exploitants. Plusieurs institutions ARD cherchent des moyens à s’éngager plus étroitement avec les petits exploitants et les organismes d’appui afin de rendre la recherche plus pertinent et accessible. Le programme de recherche du GCRAI (CRP) systèmes agricoles aquatiques (AAS) adopte une approche qui cherche à intégrer la recherche dans les processus de développement et donc de renforcer les capacités des acteurs à innover et à se adapter.

Rwanda: La recherche participative agricole à l’épreuve des « écoles aux champs »
Ondes des Grands Lacs, Joshua Massarenti, 20 Novembre 2013
“Une recherche pilotée par les producteurs pour une meilleure sécurité alimentaire et nutritionnelle ». Tel est le thème choisi par le Centre technique de coopération agricole et rurale (CTA) pour son 34ème Briefing sur le développement qui s’est tenu le 14 novembre dernier à Bruxelles. Une conférence au cours de laquelle les intervenants ont souligné l’importance cruciale que revêt la recherche participative agricole pour promouvoir l’agriculture durable, condition sine qua non pour lutter efficacement contre l’insécurité alimentaire. Mais est-ce que les chercheurs sont-ils vraiment à l’écoute des petits exploitants africains et de leurs besoins? Et dans quelle mesure la capacité d’innovation des agriculteurs est-elle prise en considération par le monde de la recherche ? À Bruxelles, Jean-Pierre Bugosoro, assistant technique international en charge de la recherche et de la vulgarisation agricoles auprès de l’Agence Belge de Développement (CTB), a tenté de fournir des éléments de réponse en présentant un projet soutenu par la CTB au Rwanda. Aujourd’hui, les « écoles aux champs » permettent de doter les petits exploitants agricoles rwandais des aptitudes et du comportement requis pour une participation à la recherche agronomique qui puisse bénéficier aux communautés locales. Une « success story » que Jean-Pierre Bugosoro raconte au micro d’OGL.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s