Dans cette section, vous pouvez trouver de nouveaux matériaux qui ont été publiés sur le thème de « Les opportunités offertes par la blockchain dans l’agriculture », depuis la date de l’événement. Nous sélectionnons continuellement de nouvelles publications et articles en lien aux points stratégiques abordés lors du briefing.

Walmart va tracer ses crevettes grâce à la Blockchain
thecointribune.com; 05/10/2019

Le géant américain de la vente au détail Walmart, en collaboration avec IBM, utilisera la technologie de la blockchain pour suivre ses chaînes d’approvisionnement de crevettes. Le 4 octobre, la revue commerciale indienne LiveMint a annoncé que Walmart utiliserait la blockchain pour suivre ses crevettes d’origine indienne afin de sélectionner les emplacements des magasins de détail Sam’s Club aux États-Unis. C’est la première fois, semble-t-il, que la technologie de la blockchain sera utilisée pour suivre les exportations de crevettes des éleveurs indiens vers un détaillant étranger. John Connelly, président de l’Institut national des pêches, a déclaré : “En tant que l’un des produits les plus échangés dans le monde, les produits de la mer ont une chaîne d’approvisionnement complexe et de grande envergure, ce qui fait des essais et du développement de programmes de traçabilité assistés par la technologie une étape importante. Il est encourageant de voir un chef de file du commerce de détail comme Walmart participer à des tests de la blockchain sur des fruits de mer.”

Quand la blockchain veille aux grains de café
lemondeinformatique.fr; 04/10/2019

Avec la blockchain, les agriculteurs, banquiers, exportateurs et autres acteurs de la filière pourront suivre et tracer toute la chaine d’approvisionnement des grains de café depuis le producteur jusqu’au détaillant. Une app mobile permettra aussi au consommateur de tout savoir sur la provenance du café qu’il boit et son mode de culture.

Tracer les aliments grâce à la blockchain et à l’IA: une nouvelle initiative de la FDA
thecointribune.com; 19/09/2019

La Food and Drug Administration (FDA) américaine va tenir une assemblée publique pour discuter d’une nouvelle initiative appelée “A New Era of Smarter Food Safety”. Dans une annonce faite le 17 septembre, la FDA a indiqué que la consultation avec les intervenants internationaux – conçue pour débattre des défis de santé publique et de la mise en œuvre de la Loi sur la modernisation de la salubrité des aliments – aura lieu le 21 octobre. Plus spécifiquement, la FDA a l’intention d’établir “un système plus numérique, plus traçable et plus sûr” pour protéger les consommateurs des aliments contaminés.  L’initiative propose de déployer des technologies telles que la blockchain, l’intelligence artificielle, l’Internet des objets et les capteurs pour développer un système numérique permettant aux utilisateurs de tracer la source des produits alimentaires et d’évaluer les risques associés.

Agriculture : quand la blockchain vient au secours de la trésorerie
latribune.fr; 09/09/2019

Un nouvel outil de financement des céréaliers sera lancé dès la mi-septembre. Il mise sur la création d’une monnaie virtuelle afin de permettre aux agriculteurs le paiement immédiat de leurs fournisseurs et favoriser la transparence tout au long de la chaîne d’approvisionnement. Établir un pont entre des citoyens de plus en plus préoccupés par l’avenir de leur alimentation et de la planète et des agriculteurs fauchés, en s’appuyant sur les promesses de la blockchain. Tel est le pari de Turbocereal, jeune pousse qui lance un nouvel outil de financement des exploitations agricoles à la mi-septembre en France.

Migros mise sur la blockchain pour la traçabilité des produits frais
bilan.ch; 30/08/2019

Il s’agit d’améliorer les processus et d’optimiser la chaîne de livraison. Cela doit permettre aussi un rappel plus rapide des produits (en cas de problème) et de réduire le gaspillage. Migros lance un système de traçabilité de ses produits frais basé sur la chaîne de registres (blockchain). Ce système, fourni par la société technologique allemande TE-Food, permet de suivre au plus près l’approvisionnement pour les légumes et les fruits, annonce vendredi TE-Food. Au final, il s’agit d’améliorer les processus et d’optimiser la chaîne de livraison. Cela doit permettre aussi un rappel plus rapide des produits (en cas de problème) et de réduire le gaspillage.

Alimentation : la « blockchain » pour booster la traçabilité
latribune.fr; 29/08/2019

Outil essentiel pour rassurer les consommateurs sur la provenance et la qualité des produits, la traçabilité des aliments est en train d’être repensée en profondeur, à l’aune des nouvelles technologies de gestion des données. Selon Christian Huyghe, directeur scientifique agriculture à l’Institut national de la recherche agronomique (Inra), « c’est le grand service que la digitalisation va rendre à l’agriculture ».

Ingredia adopte la blockchain pour la traçabilité de son lait Via Lacta
30/07/2019

Le groupe laitier des Hauts-de-France Ingredia a annoncé le 29 juillet la signature d’un partenariat avec Connecting Food, solution blockchain d’audit en temps réel des productions agro-alimentaires. C’est un partenariat prometteur que vient de signer le groupe français Ingredia, filiale de la coopérative Prospérité Fermière, fondé en 1991 et basé à Arras dans les Hauts-de-France. Grâce à la plate-forme Connecting Food, le troisième acteur mondial des protéines de lait pourra assurer le suivi de ses productions à l’aide de la blockchain, dès le mois d’octobre. Cette technologie permettra d’assurer la traçabilité de bout en bout et l’audit en continu de ses productions, pour le respect de son cahier des charges. « Du fournisseur d’alimentation des vaches au conditionnement du produit fini à l’usine, chaque étape sera tracée en temps réel. En bout de chaîne, les informations de traçabilité et la preuve de l’audit sont rendues accessibles au consommateur final », se félicite Ingredia.

ORGANO rejoint IBM Food Trust pour améliorer la traçabilité des produits ORGANO dans le monde entier
prnewswire.com; 09/07/2019

ORGANO a annoncé rejoindre IBM Food Trust, un écosystème mondial compatible avec la chaîne de blocs (blockchain) dédié au secteur alimentaire. Grâce à cette solution, ORGANO établit une confiance vérifiable dans chaque produit ORGANO. L’annonce de la plateforme, baptisée « ORGANO Products Trust », s’est accompagnée d’une présentation du premier lot de 5 produits ORGANO les plus vendus, issus de multiples familles de produits, qui seront testés et lancés sur la plateforme. La plateforme devrait élargir sa gamme de 5 produits supplémentaires d’ici la fin de l’année, couvrant de multiples marchés verticaux, y compris les boissons, les soins de la peau et les compléments alimentaires.

Oracle s’associe avec le World Bee Project pour tracer la durabilité du miel sur la blockchain
thecointribune.com; 06/07/2019

Selon une étude réalisée le 5 juillet par Ledger Insights, Oracle et le World Bee Project (WBP) sont en train de créer un système basé sur la blockchain afin d’assurer la durabilité du miel le long de la chaîne d’approvisionnement. C’est sur la plate-forme blockchain d’Oracle que le projet de traçage du miel sera développé. Ce partenariat vise à lancer un label “BeeMark” qui garantirait que le miel provienne de sources écologiques et durables, selon l’étude. En plus de la technologie de la blockchain, BeeMark a également l’intention d’utiliser la science des données pour surveiller les variables environnementales liées à l’environnement des abeilles. Afin de surveiller le comportement et la santé des abeilles, Oracle a également l’intention d’installer des dispositifs de surveillance dans les ruches du monde entier.

Nestlé lance un projet pilote de traçabilité par blockchain
emballagesmagazine.com; 04/07/2019

Le géant de l’agroalimentaire a conclu un partenariat avec OpenSC pour tester le suivi de sa production de lait au Moyen-Orient des fermes à ses usines et entrepôts via la technologie blockchain.  C’est un test qui pourrait devenir une norme dans l’industrie alimentaire. Alors que les initiatives se multiplient dans la distribution, c’est au tour des fabricants de se lancer dans la blockchain. Le 2 juillet, Nestlé s’est revendiqué « la première grande entreprise d’alimentation et de boissons à piloter un projet de traçabilité par blockchain ». Pour ce faire, le géant suisse a conclu un partenariat avec OpenSC, fondé par WWF-Australie et The Boston Consulting Group Digital Ventures. Cette société a développé une plate-forme donnant accès aux données récoltées tout au long de la chaîne d’approvisionnement d’un produit.

5 révolutions technologiques qui feront l’alimentation du futur
businessinsider; 09/06/2019

Dans seulement cinq ans, la Terre abritera plus de 8 milliards d’individus. Dans quinze ans, la population mondiale devrait même dépasser les 9 milliards, selon les estimations des Nations Unies. Entamée au cours du 20è siècle, cette explosion démographique pose clairement la question de la répartition des denrées alimentaires dans le monde. Pour nourrir toutes ces bouches sans détruire la planète, un changement de politique alimentaire et de réduction du gaspillage paraît impératif. Le développement des nouvelles technologies pourrait en être la clef. Les chercheurs d’IBM ont étudié différentes façons de relever les défis auxquels l’industrie alimentaire sera confrontée.

Une technologie perturbatrice débarque en agroalimentaire!
journalagricom.ca; 21/06/2019

Bitcoin, Ethereum, Litecoin…vous avez sûrement entendu parler de cryptomonnaie aux nouvelles. Dernièrement, ce qui fascine les médias et entrepreneurs, c’est l’engin qui permet l’existence de ces monnaies, soit la technologie blockchain. Technologie si importante qu’on parlerait même d’une deuxième « révolution numérique », la première étant bien sûr l’arrivée d’Internet dans les foyers. Selon les experts, cette technologie aurait un énorme potentiel en traçabilité agroalimentaire et commence déjà à faire des vagues dans les marchés. Imaginez : un consommateur à l’épicerie ouvre un site web sur son téléphone intelligent, et « scanne » un code sur une longe de porc. Immédiatement, l’historique entier du produit apparaît à l’écran. La date d’arrivée à l’épicerie, le lieu et l’heure de l’abattage de l’animal, la ferme où il a été élevé et même les traitements médicaux reçus. Incroyable! Cela n’est pas un futur lointain, ça se passe déjà au Taiwan grâce à la compagnie OwlTing!

Carrefour enregistre une hausse de ses ventes grâce à la blockchain
thecointribune; 03/06/2019

D’après Reuters, la mise en place d’un système de traçage basé sur la blockchain a contribué à l’augmentation des ventes du géant français de la distribution Carrefour. Le système de traçage de Carrefour offre aux clients la possibilité de suivre la chaine logistique de 20 articles différents, de la ferme jusqu’au magasin, y compris des produits comme la viande, le lait et les fruits. Ce système permet ainsi d’éviter les produits contenant des organismes génétiquement modifiés (OGM), des antibiotiques ou des pesticides. L’entreprise prévoit d’ailleurs d’ajouter 100 autres produits au système cette année, dont des produits non alimentaires. Emmanuel Delerm, le chef de projet en charge de la blockchain pour Carrefour, a déclaré à Reuters que “le pomelo s’est vendu plus vite que l’année précédente grâce à la blockchain. Nous avons eu un impact positif sur le poulet, à l’inverse du poulet ne faisant pas partie de la blockchain”

La digitalisation pour une alimentation plus humaine
Bilan; 19/05/2019

Le digital dans la chaîne agroalimentaire n’est pas un concept utopique, elle est d’ores et déjà bien présente et vouée à devenir un outil d’efficience et de durabilité dans la production, la transformation, le packaging, la distribution, la gestion, la vente et la consommation des aliments. Traitements ciblés des mauvaises herbes, suivi en temps réél et en champ de l’humidité, ensoleillement et température, monitoring de la chaîne du froid, production hors sol automatisée, traçabilité et sécurité alimentaire grâce à la blockchain, nutrition personnalisée grâce au big data, impression 3D des aliments, désintermédiation d’une place de marché digitale s’adressant directement au consommateur, valorisation d’invendus et gestion de déchets alimentaires ne sont que quelques exemples des nouvelles perspectives apportées par la digitalisation dans le domaine de la nutrition.

Nataïs installe une blockchain dans la supply chain du maïs
STRATÉGIES LOGISTIQUE; 15/05/2019

Le service de blockchain de SAP SE, via son Co-Innovation Lab (COIL) et son partenaire STMS, aide le producteur français de popcorn Nataïs à numériser sa chaîne d’approvisionnement et à apporter plus de transparence à ses clients. La qualité, l’origine et le mode de production de l’alimentation sont des préoccupations de plus en plus importantes pour les consommateurs. Nataïs répond à cette sensibilisation croissante en offrant la plus grande transparence sur sa chaîne d’approvisionnement. En collaboration avec STMS (intégrateur SAP), l’entreprise française installée dans le Gers a choisi d’exploiter la technologie blockchain pour ajouter la traçabilité de ses produits au projet de numérisation de sa chaîne d’approvisionnement.