Dans cette section, vous pouvez trouver de nouveaux matériaux qui ont été publiés sur le thème de « L’agriculture, moteur de reconstruction économique et de développement dans les États fragiles», depuis la date de l’événement. Nous sélectionnons continuellement de nouvelles publications et d’articles qui contribuent aux les points politiques abordées dans cette briefing.

États de fragilité 2018
read.oecd-ilibrary.org, 12/11/2018

Il est déjà évident, trois ans après l’adoption du Programme 2030, que les populations vivant dans des contextes fragiles sont celles qui sont accusent le plus de retard. Toutes les formes de fragilité ne sont pas connues du public : la fragilité est un mal polyforme, qui se montre parfois au grand jour, qui se meut souvent dans l’ombre, mais qui, toujours, est un obstacle au progrès. Les conflits, les déplacements forcés, l’extrémisme violent, la famine, etc. sont autant de causes, et de conséquences, de la fragilité. D’où la nécessité de mieux comprendre et mieux anticiper le phénomène afin de mieux y répondre. L’édition 2018 de la publication États de fragilité met en lumière l’enjeu crucial que constitue la fragilité si l’on veut concrétiser les aspirations portées par le Programme 2030 que sont le développement durable et la paix. Elle fait ressortir douze dimensions essentielles de la fragilité, qui mettent à mal les hypothèses courantes et les classements simplistes en catégories. Elle montre, documents à l’appui, les progrès réalisés dans des situations de fragilité au regard du développement durable, en ouvrant des portes de sortie pour échapper au piège de la fragilité. La publication dresse un état des lieux des financements alloués aux actions menées pour remédier à la fragilité et propose des approches plus efficaces prenant en compte son caractère multidimensionnel.

Pourquoi l’agriculture urbaine est une opportunité pour les villes africaines
Afruibana, 13/06/2018 

Aujourd’hui, plus de la moitié de la population mondiale est concentrée dans les centres urbains. En Afrique, ce phénomène d’urbanisation est encore plus perceptible avec le boom démographique que connait le continent. En 2017, la Banque mondiale estimait que la population urbaine africaine s’élevait à 472 millions d’habitants, mais qu’elle devrait doubler au cours des 25 prochaines années, atteignant le milliard d’ici 2040. A court terme, la Banque mondiale estime que les villes africaines recevront 187 millions d’habitants supplémentaires, soit l’équivalent de la population du Nigeria. Cette croissance démographique accompagnée d’un rapide mouvement d’urbanisation pose des défis majeurs en termes de développement économique et de sécurité alimentaire. Régulièrement frappée par des crises agricoles et alimentaires, la transformation et la modernisation du secteur agricole est un impératif pour réussir à bâtir une croissance inclusive et durable pour le continent. Or le développement de l’agriculture urbaine est un élément clé de développement de l’agriculture africaine.