Dans cette section, vous pouvez trouver de nouveaux matériaux qui ont été publiés sur le thème de « Les donateurs et les pays émergents dans l’agriculture des pays ACP », depuis la date de l’événement. Nous sélectionnons continuellement de nouvelles publications et articles en lien aux points stratégiques abordés lors du briefing.

50 cadres Guinéens formés aux techniques agricoles par des experts chinois
http://www.vivafrik.com; 02/09/2019

Un séminaire de formation dispensé par des experts chinois à 50 cadres guinéens issus du ministère de l’Agriculture, du secteur privé et d’ONG a pris fin samedi à Conakry. Ce séminaire mêlant théorie et pratique sur les techniques et la planification agricoles a été organisé par le ministère chinois du Commerce et le Centre de la coopération économique extérieure du ministère chinois de l’Agriculture et des Affaires rurales. Pendant trois semaines, les experts chinois et les cadres guinéens ont échangé sur un certain nombre de paramètres comme les techniques de production agricole, le système de production du riz, l’amélioration et la rentabilité de la production agricole, ainsi que la planification du développement. Des exercices pratiques de modernisation de l’agriculture ont été également menés sur le terrain, les stagiaires qualifiant la Chine de pays modèle dans le développement de l’agriculture. Interrogé sur cette formation, Bintou Mady Kaba, maraîcher à Kankan, une ville située à plus de 800 km au sud-est de Conakry, a estimé qu’elle contribuera à renforcer davantage les capacités de maraîchage qu’il développe dans sa région. « Nous avons appris des techniques culturales, des techniques maraîchères et le lien entre le maraîchage et la production des engrais agricoles qui améliorent notre production sur le terrain », a-t-il dit, avant d’ajouter qu’il comptait partager les acquis de sa formation avec une cinquantaine de jeunes de sa région afin de mettre en œuvre d’autres projets de culture comme le maïs.

La coopération sino-africaine dans la culture rizicole est un atout pour la sécurité alimentaire en Afrique
xinhua.net; 19/07/2019

Le succès de la Chine dans l’alimentation de la plus grande population du monde avec ses terres agricoles limitées offre un très bon éclairage aux pays africains dans leur démarche pour parvenir à la sécurité alimentaire, ont déclaré des participants à un atelier sur la coopération rizicole entre la Chine et l’Afrique. Les pays africains comptent sur l’innovation basée sur l’expérience de la Chine pour transformer l’agriculture familiale en une industrie florissante, a déclaré Thomas Arokoyo, responsable pour le Nigeria de l’Alliance pour une révolution verte en Afrique (AGRA), lors d’un atelier organisé mercredi à Beijing. Le riz est une culture vivrière de base ou alternative dans de nombreux pays africains. Cependant, en raison du manque de technologie et de financement, le potentiel de production de riz est loin d’être exploité en Afrique et la plupart des pays sont fortement dépendants des importations pour nourrir une population en forte croissance. Bien que le Mozambique dispose de très bonnes ressources naturelles pour la culture du riz, sa production reste faible, explique Pedro Dzucula, directeur chargé de l’Agriculture et de la Sylviculture du Mozambique, ajoutant que le pays importait en moyenne plus de 365.000 tonnes de riz chaque année depuis 2000.