10. Pêche INN

Le dixième Briefing de Bruxelles sur le Développement s’est tenu le 29 avril 2009 au Secrétariat ACP et a porté sur «La lutte contre la pêche illicite, non déclarée et non réglementée (INN): impacts et défis pour les pays ACP».

Ce Briefing a examiné les principaux défis économiques, sociaux et environnementaux soulevés par la pêche INN au niveau mondial et régional, en particulier dans le contexte ACP. Il a passé en revue les initiatives mondiales et régionales existantes de lutte contre la pêche INN. De plus, le Règlement de 2008 de la CE visant à prévenir, à lutter et à éliminer la pêche illicite, non déclarée et non réglementée a été débattu, ainsi que les défis de sa mise en œuvre dans les pays ACP et leur besoin d’assistance technique afin de répondre aux nouvelles conditions.

29-04-2343

 À la Une

Programme

Profil des panélistes

Formulaire d’évaluation

Liste des participants

Matériel video

Reader (recherche de fond)

Points forts

Douments clés et les ressources en ligne

 

S.E. Barry Faure, Ambassadeur des Seychelles à Bruxelles et président du Groupe Ministériel ACP sur la pêche, explique les principales questions sur la Pêche Illicite, Non déclarée et Non réglementée (INN) portant un intérêt au groupe ACP. S.E. Faure affronte la question de l’impact de la Réglementation du Conseil établissant un système communautaire européen de prévention, de lutte et d’élimination de la pêche INN, ainsi que les défis qu’elle pose aux pays ACP exportateurs vers l’UE. Il nous informe aussi sur le premier Conseil des Ministres ACP sur la pêche de juin.

Programme et objectifs de la réunion
Isolina Boto, CTA

Remarques introductives
S.E. Barry Faure, Président du Groupe de Travail ministériel ACP sur la pêche; Cesar Deben, Directeur en charge du contrôle et de l’exécution, DG MARE, Commission européenne; Ibrahim Khadar, Manager, CTA

Panel 1:  Que savons-nous de la pêche INN et de ses effets sur les pays ACP ?
Ce panel examinera les principaux défis économiques, sociaux et environnementaux soulevés par la pêche INN au niveau mondial et régional, en particulier dans le contexte ACP. Il passera en revue les initiatives mondiales et régionales existantes de lutte contre la pêche INN et le rôle des différents acteurs.

Modérateur : S.E. Hanno Burkhard Rumpf, Ambassadeur de Namibie
Panélistes:

– Évaluation de la portée mondiale de la pêche illicite : L’aspect économique de la pêche illicite, non déclarée et non réglementée
 David J. Agnew, Division de biologie, Imperial College, Londres [résumé exécutif|présentation]

– Réduire le gap de gouvernance
Kieran Kelleher, Chef d’équipe sur la pêche, Banque Mondiale [résumé exécutif|présentation]

– La surpêche et la pêche illégale: pour davantage d’actions efficaces
 Saskia Richartz, Conseillère politique sur la pêche UE, Greenpeace International [résumé exécutif]

– La perspective des pêcheurs artisanaux
 Samba Gueye, Secrétaire Général, FENAGIE Pêche, Sénégal

Panel 2: Le Règlement CE et les défis de mise en œuvre dans les pays ACP
En quoi consiste le Règlement du Conseil établissant un système communautaire de prévention, de lutte et d’élimination de la pêche illicite, non déclarée et non réglementée et quel est son impact potentiel sur les pays ACP? Quelles sont les positions, les expériences et le feedback du secteur privé? Quels seront les besoins du secteur ACP afin de se conformer aux nouvelles exigences?

Modérateur : S. E. Roy M. Joy, Ambassadeur de Vanuatu
Panélistes:

Le système communautaire de prévention, de découragement et d’élimination de la pêche INN
Jean-Pierre Vergine, DG Mare, CE [résumé exécutif|présentation]

– L’impact du Règlement CE sur les pays ACP et réponses des ces pays
Martin Tsamenyi, professeur de droit, directeur, Australian National Centre for Ocean Resources and Security (ANCORS), Université de Wollongong [résumé exécutif|présentation]

– Quelques points de vue du secteur privé et public ACP
Roy Bross, Secrétaire, South African Deep Sea Trawling Industry Association (SADSTIA) [résumé exécutif|présentation]
Pedro C. Celso, Directeur, RD Tuna Canners Ltd (Papouasie Nouvelle Guinée)[résumé exécutif|présentation]
Alois Kinol, Autorité Nationale des Pêches (Papouasie Nouvelle Guinée) [résumé exécutif|présentation]

– Le rôle des organisations régionales ACP dans la lutte contre la pêche INN Terrence Philips, Caribbean Regional Fisheries Mechanism (CRFM) [résumé exécutif|présentation]

 

Les inquiétudes des Caraïbes face aux exportations de poisson
M. Terrence Phillips, représentant du CRFM, association qui réunit les pays membres du CARICOM, a clarifié l’intérêt spécifique des pays de la région pour le Règlement de l’UE sur la pêche INN du moment qu’il affecte leurs exportations des produits de la pêche non seulement vers les pays de l’UE mais aussi vers les pays et territoires d’outre-mer dans la région, comme la Martinique et la Guadeloupe. Le nouveau Règlement exige des ressources additionnelles pour assurer que le poisson à exporté soit exempt de produits INN: à ce propos, tout en reconnaissant l’importance du sujet et l’engagement des pays de la région à aborder la question, M. Phillips a exprimé ses inquiétudes pour ses possibles impacts.

Sensibiliser et informer les pêcheurs
M. Samba Gueye
, Secrétaire général de la Fédération Nationale des Groupements d’intérêt économique de pêcheurs (FENAGIE Pêche) du Sénégal, a mis l’accent sur les impacts de la pêche INN sur l’industrie de la pêche et sur les communautés des pêcheurs dans les pays en développement. Les menaces sur les écosystèmes, la non réglementation et la non surveillance sont, à son avis, des défis importants qui posent des problèmes à la pêche artisanale: une plus ample sensibilisation et information, ainsi que la prévision d’une reconstitution des ressources halieutiques, représentent des efforts clés pour permettre aux communautés de pêcheurs et aux populations de résister à la pêche INN.

La Commission européenne face à la pêche INN
M. Cesar Deben, Directeur à la DG MARE de la CE, insiste sur l’importance du dialogue entre les administration pêche des pays ACP et celle de la CE pour préparer la mise en œuvre du Règlement du Conseil de l’UE sur la pêche INN qui porte sur des enjeux fondamentaux comme la protection des ressources pêche et la facilitation de l’accès des produits pêche sur le marché européen à des conditions équitables. Pour cela, M. Deben souligne qu’un travail conjoint est nécessaire et que la CE est prête à coopérer avec les pays ACP qui souhaitent renforcer leur capacités.

Le rôle de la FAO dans la lutte contre la pêche INN
En tant que Chef du Service du Département des Pêches et de l’Aquaculture auprès de la FAO et Secrétaire du Comité des pêches de la FAO (COFI), M. Ndiaga Gueye a souligné que la pêche INN représente une préoccupation à l’échelle mondiale et que la prise conscience de la communauté internationale face à ce qui peut être qualifié comme un fléau des temps modernes est de plus en plus élevée. De son coté, la FAO joue le rôle d’organisation leader dans le système des Nations unies en matière de pêche et a crée, au fil des temps, un arsenal pour lutter et éradiquer la pêche INN: dans ce contexte, des négociations internationales pour un accord juridiquement contraignant visant à réglementer les mesures prises par de l’Etat du port sont actuellement en cours. La FAO a également pris nombreuses initiatives, à l’échelle nationale et internationale, pour renforcer des capacités financières et matérielles des pays en développement de faire de la pêche INN.

De la flexibilité dans l’application du règlement INN: inquiétude clè pour le secteur privé
En sa qualité de délégué de la South African Deep-Sea Trawling Industry Association (SADSTIA) – organisation non commerciale qui représente l’industrie de chalutage de l’Afrique du sud – M. Roy Bross a exprimé son appui uax objectifs du règlement de l’UE sur le pêche INN. Il a aussi mis l’accent sur le fait que, tout en acceptant la hausse des coûts que cela impliquera, l’industrie de la pêche sud africaine s’inquiète sur la poursuite et le développement de son business. En ce sens, accorder un certain degré de flexibilité dans la mise en œuvre du système de certification de capture prévu par le règlement représente, à son avis, un aspect clé.

Evaluer les impacts de la pêche INN
En synthétisant les principaux résultats de deux études menés par le MRAG et concernant les impacts de la pêche INN, M. David Agnew (MRAG) a estimé les pertes économiques liées à la pêche INN entre 10 et 23 milliards de $ par an et a souligné que aucun pays, aucun secteur de la pêche et aucun espèce est exempté par le phénomène. A son avis, les actions pour lutter contre la pêche INN doivent se focaliser sur une meilleure activité de control et d’attribution de licences, ainsi que sur l’arrêt des activités de pêche dans les zones ou cela puisse créer des préjudices économiques aux communautés locales ou détériorer les écosystèmes.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s