Briefing « Défis pour les PME dans le secteur agricole ACP »: interviews des participants

 

Mme Armelle de Saint Sauveur est directrice scientifique du Réseau Moringa et Plantes Ressources, Moringanews. Elle a été particulièrement intéressée par le Briefing pour ses débats sur le potentiel des marchés régionaux et nationaux. Travaillant sur les plantes locales, qui représentent un potentiel économique important pour les pays ACP, elle souligne l’importance cruciale de l’amélioration de ces produits pour réussir à être compétitifs par rapport aux produits importés dans les ACP. Mme de Saint Sauveur met également l’accent sur le rôle des légumes-feuilles (manioc, moringa etc.), plantes sur lesquelles sa société travaille et qui représentent une véritable source de revenu, à la fois pour les agriculteurs et les PME, puisqu’il s’agit des produits économiques à produire et à transformer. Sa société bénéficie du soutien du CDE dans sa démarche de normalisation et standardisation de ces produits pour les intégrer dans le marché formel et dans les chaînes de transformation agroalimentaires, dans le but de valoriser les produits locaux.

 

S.E. M. Stephen Fletcher est l’Ambassadeur de Grenade auprès de l’Union européenne . Mr Fletcher considère que le Briefing vient à un moment opportun durant lequel la communauté internationale et particulièrement les pays en développement sont confrontés à trois problèmes majeurs (la crise financière mondiale, la crise énergétique globale et la crise alimentaire). Par conséquent, il articule le multiple rôle que les PMEsjouent dans le contexte de crise actuel puisqu’elles représentent d’un côté une partie intégrante du développement économique des pays ACP et de l’autre côté une source majeure d’emploi, de gains provenant du changement, des innovations et des technologies. Il voit le Briefing comme l’opportunité parfaite de réunir les professionnels des PMEs et les décideurs politiques pour qu’ils partagent leurs expériences et qu’ils développent des politiques qui facilitent la compétitivité des entreprises ACP. L’ambassadeur apporte l’exemple de M. Noel Denis, entrepreneur de Grenade, qui réussissant à dépasser les défis pour accéder au marché international représente une véritable «success story».

 

M. Alberto Protugal-Peres est économiste au département Commerce international – DECRG de la Banque Mondiale. Il présente des chiffres récents sur l’impact de la crise financière sur le commerce international, qui dévoilent une baisse importante de la croissance des exportations des pays ACP. Il indique également une décroissance des IDE vers les ACP due principalement à la réduction des marges de profit, aux conditions de financement difficiles et aux prix volatiles des biens dans le secteur agricole. Il reconnaît le fait que les PME représentent des acteurs clé pour la relance économique et que l’accès au financement reste un défi majeur pour les PME dans les pays ACP. Il identifie différentes politiques de soutien aux PME (propres aux entreprises ou au climat business) et des politiques d’accès aux marchés étrangères et d’augmentation de la valeur d’exportation des exportateurs déjà existants.

 

Mme Juliette Newell est gérante et directrice de l’entreprise Tijule de Jamaïque. Elle a été particulièrement intéressée par le Briefing et par les opportunités de financement présentées que les PME des pays en développement pourront recevoir pour se rapprocher des standards requis par le monde développé.

M. Denis Noel est administrateur délégué de Noelville Ltd., une entreprise familiale basée à Grenade. Il considère le Briefing comme une bonne opportunité pour partager son expérience dans le domaine de la croissance des plantes médicinales. A travers sa compagnie il réussit d’éviter la situation dans laquelle les pays en développement exportent des matières premières (noix de coco, noix de muscade etc.) et importent des produits finis à un prix plus élevé. Traditionnellement connue comme un élément alimentaire, la noix de muscade est utilisée par ca compagnie pour produire des analgésiques. Il accentue le succès de ses produits en pays comme la Russie et l’Australie et demande de l’assistance pour faciliter l’accès de ses produits au marché européen.

 

M. Vincenzo Galastro travaille actuellement comme gestionnaire de programme au département des affaires étrangères du Fonds international pour le développement de l’agriculture (FIDA), basé à Rome. Il nous présente un nouveau fonds – Le Fonds d’investissement pour l’agriculture en Afrique (FAA) – issu de la coopération entre plusieurs agences de développement (l’Agence française de développement (AFD), la Banque africaine de développement, l’Alliance pour une révolution verte en Afrique (AGRA), le Fonds international pour le développement agricole (FIDA) et la Banque ouest-africaine de développement (BOAD), les «Promoteurs»). Ce fonds a comme objectif d’améliorer l’accès aux ressources privées d’investissement pour les PME du secteur agricole et d’offrir également une assistance technique aux petits agriculteurs des pays ACP.
Voir l’interview

En savoir plus sur le Briefing «Etre plus compétitif dans un contexte mondialisé: défis et opportunités pour les PME dans le secteur agricole ACP»

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s