Sécurité foncière, administration appropriée et participation des agriculteurs

Comme Président de la Fédération des Producteurs d’Afrique de l’Est, M. Philip Kiriro a apporté la perspective des producteurs sur les défis posés à la question de l’accès à la terre. Il a souligné que pour les populations pauvres des zones rurales, l’accès à la terre est essentiel pour la production alimentaire et la création d’emplois car cela aide à réduire leur vulnérabilité face à la famine et à la pauvreté et leur permet également d’investir dans des activités productives et d’assurer une gestion durable des ressources naturelles. Il y a une relation de causalité forte entre l’accès à la terre et la pauvreté et les Plans de réduction de la pauvreté tentent d’intégrer la question foncière.

(interview en anglais)

L’accès à la terre, la définition et l’administration des droits fonciers, la sécurité foncière, des politiques et des législations foncières efficaces ainsi que des réformes institutionnelles et techniques dans le domaine de l’accès à la terre, des droits fonciers et de la certification des titres sont les questions qui préoccupent le plus les producteurs. Selon M. Kiriro, il convient de formuler des politiques foncières efficaces afin d’accroître la productivité et l’efficacité du secteur agricole. Un régime foncier sûr, une administration appropriée et des droits surs sont des conditions préalables essentielles à l’amélioration de la productivité agricole.

Les gouvernements de l’Afrique de l’Est sont en train de développer des politiques foncières afin de surmonter les obstacles au développement agricole et d’investissement. Pour M. Kiriro le problème est que les agriculteurs ne sont pas informés de ce qui existe, de ce qui est fait et de ce qui a déjà été fait en matière foncière au niveau national. Ils ne sont pas non plus bien informés des procédures administratives foncières en vigueur, voire de l’existence d’institutions et de capacités techniques afin de relever les nombreux défis liés à l’administration des droits fonciers. Par conséquent, les réseaux régionaux de producteurs doivent garantir que les producteurs soient pleinement informés et associés aux réformes foncières en cours.

Dans ce contexte, le processus d’acquisition des terres en Afrique menace l’accès aux terres et la sécurité foncière des populations locales, qui risquent de s’enfoncer dans la pauvreté par des mouvements de déplacement et de conversion en travailleurs et ouvriers agricoles. Cela entraînera une instabilité parce que la terre est aussi une ressource politique essentielle car elle détermine les relations de pouvoir entre et parmi les individus, les familles et les communautés. En plus de promouvoir de meilleurs moyens d’existence, la terre aide également à développer des relations sociales plus équitables, contribuant dès lors à un développement plus durable.

M. Kiriro a conclu que des politiques foncières bien conçues et qui accordent une protection adéquate aux communautés locales, ainsi que le soutien de la communauté internationale pour appuyer le développement des capacités et la participation des agriculteurs à ce processus, sont des éléments clés pour aborder les questions de l’accès à la terre et la sécurité foncière.