Intérêt croissant dans les liens entre migration et développement

Après l’allocution de bienvenue du directeur du CTA, Dr Hansjörg Neun, Klaus Rudischhauser (Directeur à la DG Développement) a mis en évidence les plus récentes activités de l’UE dans le domaine des migrations et du développement. Cécile Riallant, Conseillère au PNUD sur la Migration et le Développement, a elle présenté l’Initiative conjointe UE-ONU migration et développement comme innovation majeure de la collaboration interinstitutionnelle.

Dr Hansjörg Neun a ouvert les débats du 8ème Briefing de Bruxelles sur le développement en demandant aux orateurs et aux participants de rassembler des idées et contribuer à mieux participer et coopérer avec les groupes de migrants à l’occasion de la Journée internationale des migrants, le 18 décembre. Les principales questions clés sont les suivantes: dans quelle mesure la migration peut-elle promouvoir le développement dans les pays ACP? Comment faire bénéficier des envois de fonds les pays d’origine, et comment sont structurés les efforts déployés dans le secteur rural? Comment la diaspora peut-elle être plus efficace dans le renforcement du développement dans les pays partenaires?

M. Klaus Rudischhauser a souligné que la crise financière actuelle a de sérieuses possibilités de réduire quelques-unes des récentes réalisations dans le développement des pays ACP, car elle pourrait largement réduire les envois de fonds, l’ODI et de l’IED. La crise alimentaire dans le monde aggrave encore davantage la charge pesant sur les pays en développement.

(interview en anglais)
[blip.tv ?posts_id=1586733&dest=-1]

Le Parlement européen a approuvé la Facilité alimentaire de l’Union européenne le 4 décembre dernier, Facilité qui prévoit 1 milliard d’euros pour les pays en développement pour faire face à la flambée des prix des denrées alimentaires. En outre, la Commission européenne a pris des mesures importantes pour s’éloigner de la sécurité axée sur l’approche, et a été très active dans le domaine de la migration l’an dernier:

  • En 2005, l’approche globale sur la question des migrations a été adoptée. Ce document s’efforce de faciliter la migration légale, lutter contre la migration illégale, et mieux intégrer la migration et les politiques de développement.
  • La question des migrations et la mobilité de l’emploi a été présentée comme l’une des huit priorités du partenariat UE-Afrique, qui a été adopté en 2007 à Lisbonne.
  • Le Centre d’Information et de Gestion des Migrations (CIGEM) inauguré cette année à Bamako, au Mali, est un exemple d’une meilleure coopération et intégration de la migration et du développement.
  • En 2009, une conférence sur la cohérence des politiques pour le développement mettra l’accent sur la façon de mieux intégrer les migrations et le développement.
  • Afin de soutenir de façon plus efficace et plus rapide les envois de fonds, l’ouverture d’un Institut africain envois de fonds est prévue.
  • L’UE veut promouvoir la création d’une plate-forme européenne de la diaspora afin de créer un dialogue plus structuré avec les communautés de la diaspora.

Cécile Riallant a présenté l’Initiative conjointe UE-ONU Migration et développement. Ce programme est une collaboration interinstitutionnelle entre l’UNHCR, le FNUAP, l’OIT et l’OIM, et est mis en œuvre par le PNUD, Bureau de Bruxelles, en partenariat avec la CE.

[blip.tv ?posts_id=1594861&dest=-1]

Les principaux objectifs de ce programme sont:

  • Mise en place et renforcement des réseaux de parties prenantes travaillant sur la migration et le développement. Dix millions d’Euros seront alloués à des projets ; les organisations de la société civile sont invitées à soumettre des propositions de projets sur les envois de fonds, les communautés de migrants, les capacités et les droits des migrants. Ces organismes ne sont pas seulement soutenus par une aide financière, mais aussi par le renforcement des capacités.
  • Identifier les bonnes pratiques en la matière et partager des informations entre les praticiens et les professionnels. Un site basé sur la gestion des connaissances réunit les communautés de praticiens.
  • Alimenter l’élaboration des politiques sur les migrations et le développement.

En outre, à côté d’une grande attention au composant renforcement des capacités, le projet vise à créer une plate-forme pour les praticiens pour échanger connaissances et informations.

Donnez votre avis sur cet article

Liens

En savoir plus sur le Briefing du 11 décembre 2008.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s