La migration internationale affecte-t-elle le développement rural ACP ? Réactions des participants

Comment les participants à ce 8ème Briefing ont jugé les discussions ? Nous avons recueilli certaines réactions :

Mme Antonique Koning (Programme Microfinance UE/ACP) a souligné l’attention croissante pour les envois de fonds, et comment ceux-ci ne sont pas en baisse en dépit de l’actuelle crise financière mondiale. Il existe cependant un besoin de données plus nombreuses et plus précises sur les tendances dans les envois de fonds, et sur la base de ces données, il est nécessaire de prendre des décisions aptes à favoriser ce transfert de fonds. En outre, il existe un lien évident entre les envois de fonds et la microfinance. Ces liens doivent être encouragés et des institutions financières solides doivent être mises en place pour veiller à ce que ce transfert d’argent puisse se traduire en économies et investissements.

(interview en anglais)

Selon M. Olivier Le Masson (GRDR) le Briefing a offert une occasion précieuse d’écouter différents cas et expériences. En particulier, il a apprécié les interventions de Ken Ndiaye et de Peter Hansen. A son avis, il est assez paradoxal que seulement maintenant les migrants soient considérés comme des acteurs de la coopération au développement. Son organisation travaille sur la question depuis 40 ans maintenant, du point de vue de ce que l’on appelle le «co-développement », visant à traiter les questions de migration, de la citoyenneté et des migrations qui affectent l’Afrique et l’Europe. Son idée de base est d’examiner la migration comme une valeur ajoutée pour le pays d’origine et le pays de destination. En outre, M. Le Masson a fait l’éloge de la proposition faite par Oxfam Novib de créer une plate-forme européenne des associations de migrants et de favoriser les liens entre les migrants et les organismes de développement.

De son côté, M. Gary Tounkara, migrant du Mali et chef d’entreprise en Italie, a félicité les organisateurs de la manifestation pour la richesse et la diversité des interventions et il a souligné l’importance des différentes initiatives de la CE visant à mieux relier migrations et développement.

Enfin, M. Hervé Tété Nani (Innovation and Management challenges) a témoigné de l’expérience du Togo face à la question de la migration et du développement. Au Togo, les récentes politiques pour stimuler la croissance économique ont encouragé l’envoi de fonds de la diaspora pour financer des projets de développement, et ont également ralenti l’exode des cerveaux. En outre, une commission a été créée, réunissant des représentants du gouvernement, la société civile et les organisations de la diaspora, afin d’échanger des expériences et mettre au point une solution à la question des migrations et du développement.

Donnez votre avis sur cet article

Liens

En savoir plus sur le Briefing du 11 décembre 2008.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s