Les donateurs peuvent améliorer la distribution de l’aide au développement rural

Intervenant lors du Briefing de Bruxelles sur « les nouveaux moteurs, les nouveaux acteurs dans le développement rural ACP« , M. Christoph Langenkamp a présenté l’expérience de la Plateforme Globale des Donateurs pour le développement rural et expliqué comment celle-ci favorise l’efficacité de l’agenda de l’aide.

La Plateforme Globale des Donateurs pour le développement rural a été créée en 2004, lorsque l’attention internationale sur l’agriculture était à son plus bas. Au cours de la période 1978-2005, les données montrent que non seulement les engagements d’APD en faveur de l’agriculture ont baissé de façon spectaculaire, mais que les pays bénéficiaires des dépenses sur l’agriculture avaient également diminué. La crise actuelle et la montée vertigineuse des prix des produits alimentaires sont aussi les résultats de ces sous-investissements dans l’agriculture. Bien que le Programme vise à mettre l’agriculture et le développement rural à nouveau à l’ordre du jour, selon M. Langenkamp la responsabilité principale pour le développement agricole est liée aux gouvernements nationaux qui doivent assurer la priorité de ce secteur.

(interview en anglais)

[blip.tv ?posts_id=1082825&dest=-1]

Bien qu’un important déficit de financement existe, avec environ 20 milliards de dollars par an nécessaires pour tous les pays en développement afin d’atteindre les Objectifs de Développement du Millénaire, M. Langenkamp a souligné qu’il devrait être possible de combler cette lacune. À cet égard, il sera important de reconnaître le rôle des nouveaux acteurs et le changement de l’architecture de l’aide en cours.

Avec le retour de l’agriculture à l’ordre du jour, il est important de s’assurer que ce thème reste comme une priorité dans les débats, a mis en garde M. Langenkamp. Pour cela, nous avons besoin d’une leadership inspirée et d’une large politique fondée sur les communautés au niveau des pays. Il a souligné que nous devons éviter un retour au boom and bust situations, et au contraire assurer la durabilité à long terme du financement pour le développement agricole. La croissance agricole est le moyen le plus efficace de réduire la pauvreté dans une économie fondée sur l’agriculture.

En savoir plus sur le Briefing du 2 juillet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s