Le Commerce Equitable contribue-t-il au développement durable ? Réactions au débat

Comment les participants au Briefing sur le Commerce Equitable commentent-ils le débat? Nous avons recueilli quelques réactions.

S.E. Federico Alberto Cuello Camilo, Ambassadeur de la République Dominicaine à Bruxelles, a défini le Briefing « instructif » pour comprendre les défis et les potentiels du Commerce Equitable pour les pays en développement. En particulier, faisant référence aux Accords de Partenariat Economique récemment signés entre l’Union européenne et la République Dominicaine, où figure le Commerce Equitable comme condition ferme, M. l’Ambassadeur a souligné combien en ont profité les producteurs. S.E. l’Ambassadeur Cuello Camilo a conclu en soulignant l’importance des Briefings de Bruxelles sur le Développement comme plateforme de grande valeur pour ce type de discussion.

(vidéo en anglais)

M. Stephen Mbheti, Président de l’Association d’Exportateurs «Fresh Produce Exporters» au Kenya, a souligné que les producteurs de l’Association dépendent du marché européen pour le 90% de leur production. En ce qui concerne les standards, il ne s’agit pas seulement de rejoindre des critères sociaux, environnementaux et de développement, du moment qu’il s’agit de productions de petite échelle et plutôt environnementales. Les points critiques sont représentés par les coûts de certification élevés. Ainsi, le message central de l’Association est le suivant « il faut éliminer la commercialisation de la conformité à travers des schémas de certification et la remplacer avec une approche systématique qui certifie qu’un pays où un groupe de producteurs sont conformes aux règles, ôtant ainsi le poids de la certification aux producteurs comme entité individuelle. »

(vidéo en anglais)

M. Vincent Fautrel (CTA) a souligné le besoin de débattre du Commerce Equitable dans une plus large perspective qui tienne compte des marchés en transformation. Suite à la progressive libéralisation du marché, les pays ACP connaissent actuellement une ‘érosion’ de leurs préférences commerciales, ce qui les force à différencier leurs productions. Le Commerce Equitable est donc une option intéressante qui doit être soutenue et encouragée. Toutefois, plusieurs défis peuvent miner ce potentiel: la question de la distribution de la valeur ajoutée entre toutes les parties intéressées par la chaine de production; l’augmentation de la labellisation et le risque de confusion pour les consommateurs; le problème de la réglementation. Un débat entre les différentes parties prenantes comme celles représentées à ce Briefing aide certainement à mieux comprendre ces défis.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s