Le défi climatique pour l’agriculture ACP

Le 13 février 2008, 110 participants ont pris part au 4ème Briefing sur le développement rural à Bruxelles afin de discuter du changement climatique et des conséquentes menaces et opportunités posées aux pays ACP.

En 2007, le changement climatique a été un des arguments de discussion les plus débattus à tous les niveaux de discussions publiques, autant politiques qu’économiques. Du moment que plus de 70% des calamités dans les pays ACP sont liées au climat, les questions environnementales ont aussi eu un énorme impact dans la communauté internationale du développement. Elles indiquent de nouvelles priorités et augmentent de façon urgente la pression sur de nouvelles stratégies d’ajustement.

Toutefois la relation entre environnement et développement n’est pas nouvelles, mais a été en fait négligée pendant plus d’une décennie. Le Sommet de la Terre de Rio en 1992, la première Conférence des Nations Unies sur Environnement et Développement, a concentré son attention sur la forte interdépendance entre ces deux thèmes. Toutefois, durant les années suivantes, les deux camps ont d’une certaine façon suivi des chemins différents, comme deux disciplines indépendantes.

La préoccupation croissante de l’opinion publique sur la question du changement climatique en 2007 s’est donc trouvé face à ce paradoxe et favorise une nouvelle approche qui unit les deux disciplines. Par conséquent, les thèmes à affronter lors de ce 4EME Briefing sur le développement rural à Bruxelles ne manquaient certainement pas.

Isolina Boto (CTA) a introduit le Briefing, soulignant que les discussions devraient favoriser une prise de conscience accrue face au débat sur le changement climatique et que les futures interventions de la CE dans ce secteur pourraient bénéficier aux pays ACP.

Le premier panel a eu pour thème ‘de Rio à Bali’, analysant les défis à affronter et soulignant trois secteurs clés pour les pays ACP: stratégies d’adaptation et atténuation en faveur des pauvres, commerce et technologie, développement des capacités.

Sur un autre versant par rapport à la perspective politique du premier panel, le second panel a débattu des implications pratiques comme le lien entre le changement climatique d’un coté et l’agriculture et le développement rural de l’autre. Les orateurs ont présenté des statistiques concrètes démontrant le processus de changement climatique en cours, ses conséquences et son réel impact sur les communautés rurales et les petits producteurs. Ceci comprend le débat sur les “food miles ”, le mécanisme REDD et des technologies low-input pour une adaptation locale au changement climatique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s