Redéfinir le processus de l’aide au commerce

Lors de son intervention dans le cadre du premier panel, Michel Roberts (OMC) a rappelé le processus qui a porté à définir le nouvel agenda de l’Aide au Commerce et a suggéré certaines idées pour faire avancer ce processus.

Selon M. Roberts, la ratio à la base de l’aide au commerce est celle “d’assister les pays en développement à avoir accès aux marchés globaux.” Ceci se traduit en assistance financière afin de créer des infrastructures et développer des capacités dans le développement du commerce. Suivant des rapports régionaux, en novembre 2007, un rapport global pour l’aide au commerce a été établi à Genève et de nombreuses informations ont été récoltées. Il s’agit maintenant de synthétiser cette information et en tirer les leçons sur ce qui doit être fait dans le futur.

En particulier, M. Roberts a souligné la fonction clé du monitorage et de l’évaluation: la méthodologie consistant à mesurer l’aide au commerce est une bonne base, mais doit être ultérieurement élaborée. En outre, un travail additionnel doit également être fait en terme de définitions, afin d’avoir une compréhension plus claire de ce que l’on entend par aide au commerce.

En conclusion, M. Roberts a demandé que les efforts des donateurs et des organisations internationales concentrent leurs efforts“afin de fournir aux pays en développement l’assistance technique nécessaire.”

(video en anglais)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s