Mettre les producteurs au centre du débat

Lors de son intervention à l’occasion du Briefing sur le Développement consacré à l’état d’avancement de l’agriculture en Afrique, Philipp Kiriro, représentant de la Fédération des producteurs d’Afrique de l’Est (Eastern Africa Farmers Federation, EAFF) a salué avec enthousiasme l’initiative de la Commission européenne. Toutefois, il a rappelé que les producteurs doivent être mis au centre de la réalisation du programme de la Communication; faire progresser l’agriculture africaine doit en effet prévoir un partenariat réel entre les différents acteurs.

Alors que l’agriculture africaine est constituée principalement de productions de petites dimensions, elle en demeure néanmoins l’activité principale de la plus grande partie de la population. Il est cruciale que cette activité puisse fonctionner, du moment que cela portera “croissance, réduction de la pauvreté et autres bénéfices.” Toutefois, pour que cela se produise, l’agriculture africaine doit être transformée.

Cette transformation, selon M. Kiriro, implique que les marchés locaux et régionaux soient ciblés, spécialement en accélérant l’intégration régionale et en créant des unions douanières régionales. Les standards de sécurité et qualité aussi doivent être améliorés, “pour tous les consommateurs, pas seulement pour les exportations vers les marchés européens”. Efficacité et compétitivité sont aussi des aspects cruciaux. Selon M. Kiriro, il doit y avoir une ‘compétition équitable’, et cela demande des mesures de protection et d’investissements qui puissent permettre à l’agriculture africaine de se développer et d’être compétitive dans différents marchés.

Par rapport aux producteurs, M. Kiriro a plaidé pour une meilleure organisation: jusqu’ici “nous avions tout faux” et on ne peut améliorer l’agriculture africaine si les producteurs eux-mêmes ne travaillent pas ensemble, débattant entre eux et travaillant en réseau, tant au niveau national que régional. Dans la plupart des pays, certaines structures existent déjà, mais il reste beaucoup à faire pour créer des organisations professionnelles de producteurs qui puissent participer au processus CAADP/AAA.

Liens:

Présentation

Résumé de la présentation (doc format)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s