Panélistes et modérateurs pour la deuxième réunion

Mohamed Beavogui
M. Beavogui est originaire de Guinée et a travaillé 27 ans dans la gestion de projets et de programmes (conception, mise en place et supervision) et a une expérience avec différents donateurs, partenaires du développement, le Gouvernement et la société civile à divers niveaux. Il a une maîtrise en génie, un diplôme en conception d’équipement pour la transformation des denrées alimentaires. M. Beavogui a été directeur du Centre national pour la promotion des industries de transformation des denrées alimentaires et conseiller spécial du Ministère de l’industrie en Guinée. En 1982, il a commencé à travailler pour l’Africa Wide Regional Programme qui a son siège au Nigeria et qui est financé par le PNUD/la CEA/l’ONUDI pour promouvoir les transformation des denrées alimentaires. En 1986, il a intégré la FAO au Burundi comme conseiller technique principal d’un grand projet de transformation de denrées alimentaires destiné à promouvoir la transformation privée de denrées alimentaires à petite échelle, et a créé le Centre national pour la promotion des industries de transformation des denrées alimentaires. En 1993, il a rejoint le siège de la FAO à Rome comme chargé de projet de pays responsable des opérations de la FAO dans 10 pays d’Afrique Occidentale et Centrale et en 1995 le Bureau des Nations Unies pour les services d’appui aux projets (UNOPS) à New York au poste de Senior Project Management Officer chargé de la supervision de projets d’investissement en Afrique Australe et Occidentale. En 1998, en sa qualité de directeur pour l’Afrique Occidentale et Orientale, il s’est vu confier la création à Abidjan du premier bureau régional à part entière de l’UNOPS en Afrique. Il a rejoint la FIDA en 2001 où il a repris le poste de directeur de la division pour l’Afrique Occidentale et Centrale.

Martin Bwalya
M. Bwalya travaille comme spécialiste principal en gestion durable de la terre pour le NEPAD/CAADP. Ceci implique d’incorporer et d’intégrer les initiatives des partenaires du développement sur la gestion durable de la terre (SLM) dans le pays CAADP et le cadre régional, en mettant l’accent sur le pilier 1 du CAADP. M. Bwalya a travaillé de nombreuses années dans le développement au niveau régional et continental dans le domaine de la gestion durable de l’eau et de la terre de façon générale, et plus particulièrement dans l’agriculture de conservation. Sa formation principale et ses domaines d’expérience englobent le développement durable, les pratiques avec ou sans labour pour une agriculture durable et la gestion de la mécanisation et des équipements agricoles pour une agriculture de conservation.

Angel Elias Daka
Dr. Ir. Angel Elias Daka est né le 18 mai 1959 dans le district de Petauke, en Zambie, où il fréquente l’école primaire ainsi que le collège catholique Chassa Secondary School de 1967 à 1978. Il s’inscrit à l’Université de Zambie où il obtient son diplôme de Licence en ressources naturelles en 1984, puis entreprend des études d’ingénieur en irrigation, de 1984 à 1986, à l’Université catholique de Louvain (Belgique), sanctionnées par une Maîtrise en sciences et un diplôme d’ingénieur en irrigation avec mention en 1986. Il entre par la suite au Ministère de l’Agroalimentaire et de la Pêche et y travaille pendant quatorze ans comme chercheur spécialisé dans l’irrigation et la gestion de l’eau, avant de rejoindre le secteur privé/les ONG. Nommé au poste de Directeur adjoint, il travaille notamment avec l’International Development Enterprises (IDE) et la Cooperative League of the USA (CLUSA) dans le domaine des capacités. Après cinq ans d’études, il obtient en 2001 son Doctorat en planification de l’aménagement du territoire et en gestion de l’eau agricole dans les zones humides à l’Université de Pretoria (Afrique du Sud). Il a publié plusieurs ouvrages de recherche sur les technologies d’irrigation et de gestion de l’eau agricole/de production alimentaire. Il a également occupé le poste de Directeur Pays au sein de l’Agri-business in Sustainable Natural Africa Plant Products (ASNAPP) de janvier 2005 à décembre 2006, avant d’entrer au Marché commun d’Afrique orientale et australe (COMESA) où il est Coordinateur des programmes du Pilier 3 du CAADP/Conseillèr en sécurité alimentaire et nutritionnelle.

Ides R.J. van der Does de Willebois
Ides R.J. van der Does de Willebois est néerlandais et diplômé de l’Université d’agriculture de Wageningen (Maîtrise ès sciences) en économie du développement, théorie monétaire et finance internationale, relations internationales et a un diplôme en analyse économique quantitative de l’Université de Rotterdam. Ses compétences englobent la gestion et l’administration, la supervision et l’administration des prêts, la réduction de la pauvreté et les questions de développement rural. De 1992 à 2002, il a été coordinateur du poste éloigné de l’UNOPS à Nairobi et chargé (principal) de la gestion de projet, après avoir été coordinateur du Programme néerlandais d’aide au coton en Tanzanie. Il a travaillé dans divers pays d’Afrique et d’Asie comme Coordinateur du Drought and Famine Relief Programme (Programme pour la réduction de la sécheresse et de la famine), soutenu par les Pays-Bas, l’USAID, la CEE, la FAO, le WFP, le Canada, l’Australie, l’Italie et le Kenya. Il a rejoint la FIDA en 2002 en tant que chargé de portefeuille de pays et depuis juin 2006, il est directeur pour l’Afrique orientale et australe.

S.E. Mme Maria Manuela Dos Santos Lucas
Son Excellence Mme Maria Manuela Dos Santos Lucas a obtenu un M.A. en Diplomatie et Relations Internationales auprès de l’Université de Birmingham, au Royaume-Uni, et un « Honours Degree » en Administration Publique à la Western Cape University au Cap en Afrique du Sud. Après avoir été diplomate en Afrique du Sud, Ethiopie et Brésil pendant plusieurs années, Mme Dos Santos Lucas est aujourd’hui Ambassadeur de la République du Mozambique auprès de l’Union européenne, de la Belgique, des Pays-Bas et du Luxembourg. Elle possède aussi une expérience dans le secteur du développement, ayant travaillé comme Directeur pour les Organisations Internationales auprès du Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération.

Sir John Kaputin
A partir du 1er mars 2005, Sir John Kaputin (Papouasie Nouvelle Guinée) devient le nouveau Secrétaire Général du Groupe des Etats d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (Groupe ACP). Sir John Kaputin a été élu Secrétaire Général, conformément au principe de présidence tournante qui revient à la région Pacifique pour les cinq prochaines années, lors de la 80ème session du Conseil des Ministres qui s’est tenue à Bruxelles en décembre 2004. Sir John Kaputin succède à Jean-Robert Goulongana (Gabon) qui dirigeait le Groupe depuis mars 2000, et devient le 7ème Secrétaire Général de cette Organisation.

Denis T. Kyetere
Dr. Denis T. Kyetere est Directeur général de l’Organisation ougandaise pour la recherche agricole – NARO (National Agricultural Research Organization) – et préside actuellement le Forum pour la recherche agricole en Afrique (FARA). Il est titulaire d’un Doctorat obtenu à l’Université de l’État d’Ohio (États-Unis), d’une Maîtrise en sciences (MSc) délivrée par l’Aberystwyth College de l’Université du Pays de Galles (Royaume-Uni) – tous deux en génétique et sélection végétale – et d’une Licence en botanique et zoologie obtenue à l’Université de Makerere (Ouganda). Il possède plusieurs diplômes, notamment en planification et gestion de projet. Au cours de sa brillante carrière scientifique et en collaboration avec son équipe de chercheurs, il a identifié et établi la première carte génétique du maize streak virus gene 1 (MSV1), qui confère au maïs une tolérance vis-à-vis de la virose appelée striure du maïs, et a également mis au point plusieurs variétés de maïs cultivées en Ouganda et dans les pays voisins. Il a occupé le poste de Président dans plusieurs réseaux et comités nationaux et sous-régionaux, notamment pour l’Association for Strengthening Agricultural Research in Eastern and Central Africa (ASARECA). Sur le plan communautaire, Denis est membre du Rotary Club de Ntinda (Ouganda) qui l’a distingué de la médaille Paul Harris Fellow et dont il fut le Président.

Philip Kiriro
Philip Kiriro a une longue expérience dans l’agriculture rurale. Nommé expert vulgarisateur par le gouvernement kenyan, il a occupé ce poste de 1973 à 1975. Il a ensuite été maître de conférences à l’université Egerton au Kenya. M. Kiriro a également été président de la Livestock Committee Agricultural Society du Kenya (ASK- NAKURU BRANCH), membre du Conseil de l’Agricultural Society du Kenya (ASK-NATIONAL), et président du Kenya National Farmers Union (KNFU). Il est l’ancien Vice-président d’honneur de la Kenya National Federation of Agricultural Producers (KENFAP). M. Kiriro a travaillé comme consultant pour l’initiative NEPAP/CAADP pour autonomiser les paysans d’Afrique australe et orientale et assurer leur participation. Il a mené des évaluations pour des agences de bailleurs de fonds sur des projets en Afrique dans les communautés d’agriculteurs. Il a un diplôme de maîtrise ès sciences de la Texas A & M University ainsi qu’une formation post universitaire variée en politique agricole, plaidoyer pour la biochimie génétique et le développement participatif. Il est agriculteur dans le district de Nakuru au Kenya.

Hansjörg Neun
Le Docteur Hansjörg Neun a pris, en mai 2005, la direction du CTA. De nationalité allemande, le Dr Neun est Diplômé en sciences économiques et sociales et a consacré une thèse au « transfert de projets de la coopération technique vers les pays en voie de développement ». Riche d’une expérience de terrain de plusieurs années en Afrique (Burkina Faso, Éthiopie et Égypte notamment), il est intervenu dans la gestion de projets et de grands programmes pour la coopération technique allemande et européenne et a été impliqué dans diverses négociations avec les gouvernements, les bailleurs et les institutions internationales. Dr Neun a également une connaissance pratique de l’agriculture car il a travaillé très jeune sur l’exploitation horticole paternelle qui produisait des fleurs et des légumes en Allemagne. Avant de prendre la direction du CTA, Dr Neun travaillait au ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du développement (BMZ).

John Okidi
John Okidi est chargé de recherches à l’International Food Policy Research Institute (IFPRI). Il est basé à Addis Abeba (Éthiopie) où il s’occupe du Programme d’appui stratégique à l’Éthiopie (Ethiopia Strategy Support Program) mis en place par l’IFPRI. Avant de rejoindre l’IFPRI en mai 2007, il était Directeur exécutif de l’Economic Policy Research Centre (EPRC) à Kampala (Ouganda). Il est titulaire d’un Doctorat en agriculture et économie appliquée obtenu en 1997 à l’Université américaine du Wisconsin à Madison. Avant son entrée à l’EPRC en 1999 comme chargé de recherches, John Okidi a exercé pendant un an, à la suite de l’obtention de son doctorat, la profession de consultant au sein du Groupe de recherche sur l’économie du développement de la Banque mondiale à Washington DC (États-Unis). Il jouit d’une solide expérience en analyse des politiques microéconomiques appliquée à des séries chronologiques de données d’études statistiques et d’enquêtes. Ce qui explique ses communications et publications sur les questions touchant à la croissance et au bien-être.


Lluis Riera Figueras

Lluis Riera Figueras est Directeur du Département Questions thématiques des politiques de développement auprès de la DG Développement de la Commission européenne depuis janvier 2007. Il a rejoint la Commission européenne en 1987, après dix ans d’enseignement comme professeur de Commerce Internationale et Economie européenne. Il a été Chef d’Unité pour les Relations avec les Institutions de l’Afrique de l’Ouest et de la Côte à la DG Développement de la Commission européenne de 1991 à 1996, puis Directeur sur les questions du Fond Social Européen à la DG Emploi et Affaires Sociales de la CE de 1996 à 2002 et Directeur pour les politiques des Instruments Structurels de pré-adhésion à la DG Politique Régionales de 2002 à 2006

Gerhard Schmalbruch
Le Dr. Gerhard Schmalbruch, Secrétaire Général d’EuronAid depuis 2001, tout au long de sa carrière professionnelle et universitaire, s’est impliqué dans des activités humanitaires et d’aide au développement. Il a travaillé pour l’ONG allemande Welthungerhilfe (1984-2001), où il a d’abord été Représentant pays puis directeur du département denrées alimentaires et aide d’urgence, du département projets, et du département relations extérieures et politique, puis Secrétaire Général Adjoint. Le Dr. Schmalbruch a été un des co-fondateurs de VOICE, le premier Président d’Alliance 2015, membre du Conseil et Speaker pour les Affaires humanitaires de VENRO, l’association d’ONG allemande; membre du Comité fondateur de Concord , nouvelle confédération européenne d’ONG ; animateur du European Food Security Group (EFSG) et co-initiateur du dialogue informel ‘Trans-Atlantic Food Aid Dialogue’ (TAFAD).

James Tefft
James Tefft est économiste à la Division de l’économie du développement agricole (ESA) de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) dont le siège est à Rome, en Italie. Il a servi au Bureau régional de la FAO pour l’Afrique à Accra (Ghana). L’ESA est le point focal de la recherche économique et de l’analyse des politiques de la FAO pour la sécurité alimentaire et le développement durable. M. Tefft s’occupe essentiellement des questions concernant les systèmes d’alerte précoce et de l’analyse de la situation économique et de la sécurité alimentaire en Afrique subsaharienne. Avant d’intégrer la FAO, il travaillait sur le Projet Sécurité alimentaire de l’Université d’État du Michigan axé principalement sur le Sahel.

Steve Wiggins
Steve Wiggins (ODI) a plus de trente ans d’expérience comme chercheur, enseignant et praticien de l’économie et de la gestion du développement agricole et rural. Il a travaillé sur les économies de terroir et familiales, la gouvernance, le changement de systèmes de gestion agricole avec un intérêt particulier pour les secteurs de production laitière, crédit, finance rurale et changement environnemental. Il a vécu au Paraguay, en Bolivie, au Salvador et au Kenya; il a beaucoup travaillé sur des études à plus court terme en Afrique et en Amérique Latine. Ces cinq dernières années, son travail l’a amené à faire des études sur les moyens de subsistance et l’élevage laitier dans les régions rurales du Mexique, et sur la politique environnementale du Ghana, la sécurité alimentaire au Bangladesh et en Afrique australe – notamment l’impact du VIH/SIDA, l’économie rurale non agricole et l’avenir des petites exploitations.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s