Les donateurs pourraient agir mieux en écoutant les communautés locales

Dans le cadre du troisième panel sur le thème « Efficacité, harmonisation et cohérence de l’aide entre les donateurs », Denise Auclair de CIDSE-Caritas Europa a présenté certaines conclusions d’une récente étude de cas de CIDSE/Caritas Europa sur l’impact de l’aide de l’UE dans les communautés rurales.

Mme Auclair a souligné la nécessité d’impliquer dans les projets la société civile à un niveau local, tout en appréciant l’initiative de la Commission représentée par le code de conduite ; des doutes subsistent sur comment les pays donateurs «leaders» seraient assignés aux différents secteurs.

Sur la question de l’harmonisation et de la division du travail entre les donateurs, Mme Auclair a affirmé que les actions de l’UE ont été utiles et ont joué rôle primordial en stimulant les donateurs européens à travailler sur ces questions. Il y a maintenant une prise de conscience sur l’impact de l’harmonisation et de la cohérence en Ouganda, Zambie et Ghana, qui analyse l’effet sur la base de la qualité et des résultats. Selon elle, l’allocation de l’aide dans différents secteurs pourrait encore être un problème tant qu’elle sera liée aux priorités des donateurs plutôt qu’à celles des gouvernements bénéficiaires.

Ecoutez ce que Mme Auclair a déclaré après la session (en anglais): [blip.tv ?posts_id=295225&dest=-1]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s